Retour à l'Accueil


Aloysius Bertrand

Louis Jacques Napoléon Bertrand, dit Aloysius Bertrand (Ceva, Piémont, 1807–Paris, 1841) est un poète français. Considéré comme l'inventeur du poème en prose, il est l'auteur d'une œuvre unique et posthume, Gaspard de la nuit (1842).

Né dans le Piémont, le 20 avril 1807, c'est à Dijon que Bertrand passe la majeure partie de sa vie, il trouvera une grande partie de son inspiration dans les rues et les monuments de cette ville. Il nomme ses poème « bambochades », d'après le surnom du peintre hollandais Pierre de Laer, bambochio. Bertrand fonde un journal, Le provincial, en 1828, à la vie très éphémère. Il fréquente les milieux littéraires de Paris, Victor Hugo, Charles Augustin Sainte-Beuve , Charles Nodier. Il fonde un nouveau journal à Dijon, Le patriote de la Côte-d'Or en 1830 dans lequel il s'affiche comme profondément républicain. Il écrit aussi des pièces de théâtre, Le sous-lieutenant de hussards et Daniel, sans grand succès. Il décide de s'installer à Paris en 1833 où il mêne une vie assez misérable. Il finit par mourir de phtisie à Paris le 29 avril 1841.

Poète maudit durant sa vie, il deviendra l'inspirateur de Charles Baudelaire, et plus tard des surréalistes.

Maurice Ravel, met en musique en 1909, pour le piano, les poèmes Ondine, Le gibet et surtout Scarbo, pièce de virtuosité unique.


Voici les pomes de Aloysius Bertrand :

   À M. SAINTE-BEUVE
   À UN BIBLIOPHILE
   À VICTOR HUGO
   DÉPART POUR LE SABBAT
   ENCORE UN PRINTEMPS
   GASPARD DE LA NUIT
   HARLEM
   HENRIQUEZ
   JEAN DES TILLES
   L'ALCHIMISTE
   L'ALERTE
   L'ÉCOLIER DE LEYDE
   L'HEURE DU SABBAT
   L'OFFICE DU SOIR
   LA BARBE POINTUE
   LA CELLULE
   LA CHAMBRE GOTHIQUE
   LA CHANSON DU MASQUE
   LA CHASSE (1412)
   LA MESSE DE MINUIT
   LA POTERNE DU LOUVRE
   LA RONDE SOUS LA CLOCHE
   LA SÉRÉNADE
   LA TOUR DE NESLE
   LA VIOLE DE GAMBA
   LE BIBLIOPHILE
   LE CLAIR DE LUNE
   LE DEUXIÈME HOMME
   LE FALOT
   LE FOU
   LE GIBET
   LE MAÇON
   LE MARCHAND DE TULIPES
   LE MARQUIS D'AROCA
   LE NAIN
   LE RAFFINÉ
   LES CINQ DOIGTS DE LA MAIN
   LES DEUX JUIFS
   LES FLAMANDS
   LES GRANDES COMPAGNIES (1364)
   LES GUEUX DE NUIT
   LES LÉPREUX
   LES MULETIERS
   LES REÎTRES
   MA CHAUMIÈRE
   MAÎTRE OGIER (1407)
   MESSIRE JEAN
   MON BISAÏEUL
   OCTOBRE
   ONDINE
   PADRE PUGNACCIO
   PRÉFACE
   SUR LES ROCHERS DE CHÈVREMORTE
   UN RÊVE