Retour à l'Accueil


Anna NOAILLES (de)

Comtesse de Noailles. Anna, Princesse Brancovan, Comtesse Mathieu de Noailles, femme de lettres française (Paris, 1876 — Paris, 1933).

D'origine roumaine et grecque, mais de culture française, elle fut au centre de la vie mondaine de Paris au commencement du XXe siècle. Son lyrisme passionné s'exalte dans une œuvre qui développe, d'une manière très personnelle, les grands thèmes de l'amour, de la nature et de la mort (le Cœur innombrable, 1901; l'Ombre des jours, 1902; les Éblouissements, 1907; les Forces éternelles, 1921; l'Honneur de souffrir, 1927). On lui doit aussi des romans (le Visage émerveillé, 1904) et des Mémoires...


Voici les pomes de Anna NOAILLES (de) :

   A LA NUIT
   BITTO
   DISSUASION
   IL FERA LONGTEMPS CLAIR CE SOIR
   IL N'EST PAS UN INSTANT
   L'ARDEUR
   L'AUTOMNE
   L'EMPREINTE
   L'HIVER
   L'INNOCENCE
   L'INQUIET DESIR
   L'OFFRANDE A LA NATURE
   L'ORGUEIL
   LA CHAUDE CHANSON
   LA CITE NATALE
   LA CONSCIENCE
   LA JEUNESSE
   LA JOURNEE HEUREUSE
   LA MORT DIT A L'HOMME...
   LA MORT FERVENTE
   LA NUIT, LORSQUE JE DORS
   LA TRISTESSE DANS LE PARC
   LA VIE PROFONDE
   LE BAISER
   LE COEUR
   LE JARDIN ET LA MAISON
   LE PAYS
   LE REPOS
   LE TEMPS DE VIVRE
   LE VERGER
   LES PARFUMS
   LES PAYSAGES
   LES REVES
   LES SAISONS ET L'AMOUR
   O LUMINEUX MATIN
   PAROLES A LA LUNE
   PLAINTE
   SOIR D'ETE
   VIVRE, PERMANENTE SURPRISE !
   VOIX INTERIEURE
   VOUS ETES MORT UN SOIR