Retour à l'Accueil


Jacques Delille

Jacques, enfant naturel,"conçu dans un jardin d'Aigueperse, sous un ciel étoilé de septembre" naquit chez un accoucheur, rue des Chaussetiers, à Clermont-Ferrand, le 22 juin 1738 de Marie-Hiéronyme Bérard, de la famille du chancelier Michel de l'Hospital. Il fut reconnu par M. Montanier, avocat au Parlement, qui mourut peu de temps après et lui laissa une pension viagère de cent écus. Sa mère, aussi discrète que belle, lui transmit un prè, sis à Pontgibaud, ce qui lui permit d'adjoindre à son prénom le patronyme Delille.

Il a été élevé jusqu'à douze ou treize ans chez une nourrice à Chanonat.

20 ans plus tard, vers 1770, il revient en Auvergne dans son village, cher à son cœur et plus tard il écrit :
L’IMAGINATION, CHANT IV « Impression des lieux »

Il meurt à Paris le 1er ou 2 mai 1813.


Voici les pomes de Jacques Delille :

   CHRISTOPHE COLOMB
   LE CAFE
   LE COIN DU FEU
   LE DOUX PRINTEMPS REVIENT...
   LES JARDINS
   O VERSAILLE !