Retour à l'Accueil


Jean Richepin

Jean Richepin était un poète, un écrivain, et romancier français né à Médéa (Algérie) le 4 février 1849, et mort à Paris le 12 décembre 1926. Élu à l'Académie française le 5 mars 1908.


Voici les pomes de Jean Richepin :

   APRES UNE JOURNEE DE VENT
   ARRETONS-NOUS UN PEU ...
   AU CIEL, PLEIN D'ATTENTION
   AVANT QUE VOUS COMPTIEZ DIX
   BALLADE DU ROI DES GUEUX
   BEAU PAPILLON PRES DU SOL
   C'EST LE PAYSAGE LONGTEMPS ...
   C'EST POUR T'AVOIR VUE
   C'EST PRESQUE L'INVISIBLE QUI LUIT
   C'EST QU'IL NOUS FAUT CONSENTIR
   CE QUE DIT LA PLUIE
   CE SOIR MON COEUR FAIT CHANTER
   CELA NE TE DONNE-T-IL PAS LE VERTIGE
   CETTE LUMIERE PEUT-ELLE
   CHEMINS QUI NE MENENT NULLE PART
   COMBIEN A-T-ON FAIT AUX FLEURS
   COMBIEN DE PORTS POURTANT...
   COMME TEL QUI PARLE DE SA MERE
   COMME UN VERRE DE VENISE
   COMMENT ENCORE RECONNAITRE
   CONTREE ANCIENNE, AUX TOURS QUI INSISTENT
   CORNE D'ABONDANCE
   DANS LA MULTIPLE RENCONTRE
   DE TON REVE TROP PLEIN
   DECLARATION
   DIS-MOI, ROSE, D'OU VIENT
   DOUCE COURBE LE LONG DU LIERRE
   DU MOURON POUR LES P'TITS OISEAUX
   EAU QUI SE PRESSE, QUI COURT
   ELLE PASSE DES HEURES EMUES
   ENTRE LE MASQUE DE BRUME
   EPITAPHE POUR N'IMPORTE QUI
   EPITAPHE POUR UN LIEVRE
   EROS (I)
   EROS (II)
   EROS (III)
   EROS (IV)
   ETE : ETRE POUR QUELQUES JOURS
   FENETRE, QU'ON CHERCHE SOUVENT
   FRAGMENT D'IVOIRE
   IDYLLE DE PAUVRES
   IL SUFFIT QUE, SUR UN BALCON
   J'AI UNE TELLE CONSCIENCE...
   JE TE VOIS, ROSE, LIVRE ENTREBAILLE
   JOUR DES MORTS
   L'AURAI-JE EXPRIME, AVANT DE M'EN ALLER
   LA BICHE
   LA DEESSE
   LA DORMEUSE
   LA FLUTE
   LA FONTAINE
   LA NEIGE EST BELLE
   LA NEIGE EST TRISTE
   LA PASSANTE D'ETE
   LA PETITE QUI TOUSSE
   LA PLAINTE DU BOIS
   LAMPE DU SOIR, MA CALME CONFIDENTE
   LE BOUC AUX ENFANTS
   LE CHEMIN CREUX
   LE DORMEUR
   LE JOUR OU JE VOUS VIS POUR LA PREMIERE FOIS
   LE MERLE A LA GLU
   LE SILENCE UNI DE L'HIVER
   LES OISEAUX DE PASSAGE
   LES TOURS, LES CHAUMIERES, LES MURS
   LES VIEUX PAPILLONS
   N'ES-TU PAS NOTRE GEOMETRIE
   N'EST-CE PAS TRISTE...
   NATIVITE
   NOTRE AVANT-DERNIER MOT
   O BONHEUR DE L'ETE ...
   O MES AMIS, VOUS TOUS...
   O NOSTALGIE DES LIEUX...
   PAUME
   PAYS, ARRETE A MI-CHEMIN
   PETITE CASCADE
   PORTRAIT INTERIEUR
   PREFERES-TU, ROSE, ETRE L'ARDENTE COMPAGNE
   PREMIER RETOUR
   PREMIERE GELEE
   PRINTEMPS
   PUISQUE TOUT PASSE...
   QU'IL EST DOUX PARFOIS ...
   QUEL CALME NOCTURNE, QUEL CALME
   RESTE TRANQUILLE, SI SOUDAIN
   RONDEAU
   ROSE, EUT-IL FALLU TE LAISSER DEHORS
   SANGLOT, SANGLOT, PUR SANGLOT
   SI L'ON CHANTE UN DIEU
   SONNET GREC
   SONNET MODERNE
   SONNET MORNE
   SONNET MOYEN-AGE
   SONNET RENAISSANCE
   SONNET ROMAIN
   SONNET ROMANTIQUE
   SOUVENT AU-DEVANT DE NOUS
   SUR LE SOUPIR DE L'AMIE
   TEL CHEVAL QUI BOIT A LA FONTAINE
   TOUT ICI CHANTE LA VIE DE NAGUERE
   TOUT SE PASSE A PEU PRES COMME
   TRISTESSE DES BETES
   TU ME PROPOSES, FENETRE ETRANGE ...
   UN CADEAU - SONNET D'ENVOI
   UN ROSE MAUVE DANS LES HAUTES HERBES
   UNE ROSE SEULE, C'EST TOUTES LES ROSES
   VERGER (I)
   VERGER (II)
   VERGER (III)
   VERGER (IV)
   VERGER (V)
   VERGER (VI)
   VERGER (VII)
   VOICI ENCOR DE L'HEURE QUI S'ARGENTE
   VOIS-TU, LA-HAUT, CES ALPAGES ...
   VUES DES ANGES, LES CIMES...