Retour à l'Accueil


Maurice Scève

Né vers 1501 à Lyon et mort vers 1560, Maurice Scève fut docteur en droit, et reconnu poète officiel. Humaniste passionné par l'Antiquité, l'Italie, Platon, Pétrarque. Auteur de Délie , objet de plus haute vertu.


Voici les pomes de Maurice Scève :

   AU MOINS TOI, CLAIRE ET HEUREUSE FONTAINE
   DIZAINS
   EN DEVISANT UN SOIR ME DIT MA DAME
   EN TEL SUSPENS OU DE NON OU D'OUI
   EN TOI JE VIS, OU QUE TU SOIS ABSENTE
   EPITAPHE DE PERNETTE DE GUILLET
   L'OISIVETE DES DELICATES PLUMES
   LE JOUR PASSE DE TA DOUCE PRESENCE
   PLUTOT SERONT RHONE ET SAONE DISJOINTS
   QUAND L'ENNEMI POURSUIT SON ADVERSAIRE
   SI TU T'ENQUIERS POURQUOI SUR MON TOMBEAU
   SUR LA FONTAINE DE VAUCLUSE
   TANT JE L'AIMAIS QU'EN ELLE ENCOR JE VIS
   TOUT LE REPOS, O NUIT, QUE TU ME DOIS
   TU COURS SUPERBE, O RHONE, FLORISSANT
   TU TE VERRAS TON IVOIRE CREPER