Retour à l'Accueil


Siméon-Guillaume LA ROQUE (de)

Siméon-Guillaume de LA ROQUE (1551-1611)


Voici les pomes de Siméon-Guillaume LA ROQUE (de) :

   AMOUR M'A FAIT UN SECOND PROMETHEE
   AMOUR TROUVA DIANE EN LA CLAIRE FONTAINE
   AUGMENTEZ MES TOURMENTS, FAITES LANGUIR MON AME
   BEL ALBATRE VIVANT QU'UN FIN CREPE NOUS CACHE
   CELUI QUI VA DISANT QUE LA MORT INHUMAINE
   COMPLAINTE
   DEUX FEMMES AUJOURD'HUI ME DONNENT ESPERANCE
   DOUX SOMMEIL ENCHANTEUR QUI SILLES LA PAUPIERE
   J'ETAIS EN LIBERTE QUAND CELLE QUI M'ENGAGE
   JE ME VAIS COMPARANT A LA MER VAGABONDE
   JE PENSAIS QUE MON COEUR ECHAPPE DU NAUFRAGE
   JE SUIS EN CES DESERTS L'AMOUREUSE CLYTIE
   JE SUIS LE TRISTE OISEAU DE LA NUIT SOLITAIRE
   JE VOUS AVAIS DONNE TOUS LES DONS QUE LES CIEUX
   LAS ! ON DIT QUE LA ROQUE A L'HUMEUR SOLITAIRE
   MADAME, CE MATIN JE VOUS OFFRE UNE FLEUR
   NIOBE, TES ENFANTS JADIS FURENT HEUREUX
   O MISERABLE VIE ! ICI BAS AGITEE
   O TOI QUI FAIS SEJOUR, ORGUEILLEUSE SIRENE
   OBSCUR VALLON, MONTAGNE SOURCILLEUSE
   ODE A LA NUIT
   OR QUE LA NUIT ET LE SILENCE
   PARMI CES MONTS OU SEJOURNE L'OMBRAGE
   PLAINTE
   PUISQU'A SI BEAU SOLEIL J'AI MON AILE ETENDUE
   PUISQUE JE RECONNAIS QUE LE CIEL DETERMINE
   PUISQUE MON ESPERANCE EST A L'EXTREMITE
   PUISSANTE DEITE, REDOUTABLE INCONSTANCE
   QUAND JE VEUX MESURER VOTRE AUGUSTE HAUTESSE
   SENTIR D'UN FEU BRULANT L'EXTREME VIOLENCE
   SOUS LES OMBRES DU BOIS, AU BORD D'UNE FONTAINE
   STANCES
   STANCES AU SOMMEIL