Retour à l'Accueil


Théodore Banville (De)

Théodore de Banville, est né le 14 mars 1823 à Moulins, dans l'Allier. Il est décédé le 13 mars 1891, à son domicile rue de l'Éperon, à Paris, et il est enterré au cimetière du Montparnasse.

Il fut un poète français, et un des deux chefs de file de l'école dite parnassienne. Il professait un amour exclusif de la beauté et s’opposa à la nouvelle poésie réaliste, aux brumes nordiques des romantiques, auxquels il préfèrait la netteté grecque et se désignait comme un précurseur du Parnasse, tant par ses thèmes que par sa foi en la pureté formelle de l’acte poétique.


Voici les pomes de Théodore Banville (De) :

   A ADOLPHE GAIFFE
   A LA FORET DE FONTAINEBLEAU
   AIMONS-NOUS ET DORMONS
   ARIANE
   BALLADE DE LA VRAIE SAGESSE
   BALLADE POUR LA SERVANTE DU CABARET
   BALLADE POUR UNE AMOUREUSE
   BALLADE SUR LES HOTES MYSTERIEUX DE LA FORET
   BIEN SOUVENT JE REVOIS SOUS MES PAUPIERES CLOSES
   CAMILLE, QUAND LA NUIT T'ENDORT...
   CARMEN
   CONSEIL
   DECOR
   EVEIL
   HERODIADE
   IL EST DANS L'ILE LOINTAINE
   L'AMOUR A PARIS
   L'AUTOMNE
   L'ETE
   L'HIVER
   LA BELLE VERONIQUE
   LA CHANSON DE MA MIE
   LA COLOMBE BLESSEE
   LA CORDE ROIDE
   LA DEESSE
   LA FORET
   LA LUNE
   LA LYRE
   LA MUSE
   LA NUIT
   LA PECHE
   LA SAINTE BOHEME
   LA TOISON D'OR
   LA VILLE ENCHANTEE
   LA VOYAGEUSE
   LE PRINTEMPS
   LE SAUT DU TREMPLIN
   LE THE
   LE VIN DE L'AMOUR
   LECON DE CHANT
   LEILA
   LES CARIATIDES
   LES THEATRES D'ENFANTS
   LES TORTS DU CYGNE
   MA BIOGRAPHIE
   MADEMOISELLE PAGE
   MASCARADES
   NOUS N'IRONS PLUS AU BOIS
   PREFACE
   PREMIER SOLEIL
   PROMENADE GALANTE
   REALISME
   REPRISE DE LA DAME
   RONDEAU : A EGLE
   RONDEAU : A ISMENE
   SCULPTEUR, CHERCHE AVEC SOIN ...
   SIESTE
   SOUS BOIS
   VIENS. SUR TES CHEVEUX NOIRS...
   VILLANELLE DES PAUVRES HOUSSEURS
   VOUS EN QUI JE SALUE UNE NOUVELLE AURORE...